L’écosystème entrepreneurial ? Késako ?

Salut ! Aujourd’hui , je vais vous parler de l’écosystème entrepreneurial qui est favorable au développement d’une entreprise .

Tout d’abord , vous verrez l’écosystème intégré dans l’entreprise avec les intrapreneurs et le terreau encourageant l’esprit d’entreprendre .

Ensuite , vous découvrirez l’écosystème externe à l’entreprise comme des pôles de compétitivité (Silicon Valley).

Les intrapreneurs :

L’écosystème entrepreneurial intégré dans l’entreprise est souvent composé des employés , des intrapreneurs et des entrepreneurs .

Les employés font les tâches qui leur sont demandées .

Les intrapreneurs font aussi des tâches et crée de la valeur en plus , en trouvant des innovations favorables au développement de l’entreprise .

Les entrepreneurs sont ceux qui crée l’entreprise , qui prennent des risques .

Les intrapreneurs sont plus à l’aise dans une relation entrepreneur-intrapreneur que intrapreneur-gestionnaire et plus performants dans une PME où il y a une certaine proximité avec les dirigeants .

Les intrapreneurs soumettent aux patrons leurs idées d’innovation . Ils peuvent recevoir un avantage , un privilège pour leur travail comme une prime , une récompense adaptée à leurs besoins .

Certains veulent garder l’anonymat pour éviter d’essuyer des critiques d’autres employés qui le jalousent mais si il entretient de bonnes relations avec les différents employés cela peut créer de l’entraide dans la mise en place d’un nouveau projet par l’intrapreneur .

Terreau encourageant l’esprit d’entreprendre :

Dans une entreprise , il peut-être crée un terreau encourageant l’esprit d’entreprendre .

Elle peut concevoir une charte de privilèges à ceux qui innovent ou expliquer ce que cela peut apporter comme épanouissement dans l’entreprise et que l’échec fait avancer .

Une entreprise peut pour se développer être intégrée dans un pôle de compétitivité ou un incubateur de jeunes pousses . Ces pôles de compétitivité rassemblent des universités , des centres de recherches et des entreprises .

Les pôles de compétitivité :

Cet écosystème favorise le développement de l’entrepreneuriat en tout points .

Les universités d’où sortent des employés qualifiés avec sûrement quelques intrapreneurs .

Les centres de recherche qui permettent l’innovation ou de créer un partenariat avec une entreprise à partir de travaux de recherches particulièrement aux États-Unis où c’est naturel pour le chercheur de faire cette démarche de conception d’innovations créant l’avenir .

Les entreprises qui elles apportent la croissance , la richesse d’un pays ou développent les projets d’avenir qui façonneront le monde de demain .

Il en existe plusieurs exemples comme la Silicon Valley avec des industries de pointe ou le pôle risque de la région Provence Alpes Côte d’Azur spécialisé dans l’ingénierie/services .

Les incubateurs :

Pour le développement de jeunes entreprises , il est possible de s’insérer dans un incubateur où l’on peut s’associer avec d’autres start-up , avoir des conseils , un suivi .

Il sont soit crées par des établissements d’enseignement supérieur , par des organismes ou par des professionnels de l’entrepreneuriat comme 1001 startups de Xavier Niel en cours de construction .

Ces incubateurs crée un écosystème entrepreneurial tourné vers l’accompagnement , l’aide à la création . Dans certains , il y a des cours d’entrepreneuriat , de business plan , de business model ou des séminaires .

Mon dernier article : «Le coup de genou de Pascal Papé raconté avec des Tweets»

Au prochain article , Bye 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s